L’étape du pardon

Cage for birdLe pardon…..Quelle étape difficile ! D’autant plus que si le pardon n’est pas effectué avec le cœur, et bien, c’est toujours l’ego qui nous donne l’impression d’avoir gagné ! Et dans ce cas, ce n’est qu’une illusion supplémentaire….Nous nous rendons compte de la supercherie lorsque la vie nous remet face à certaines situations pourtant déjà expérimentées et qu’une réactivité s’installe. C’est à ce moment là que nous quittons le moment présent.

L’énergie du pardon

Lorsque nous sommes confrontés à une telle énergie, nous avons 2 choix : le premier, c’est de la regarder, de l’accueillir et de l’accepter et le second, de se “coltiner” encore et encore un mal-être qui nous déséquilibre,  nous empêche d’être dans notre présent, tant notre personnalité est en berne et prend le dessus sur notre Être de Lumière.

Je vais prendre un exemple : la jalousie car c’est une étape que j’ai traversée il y a quelques jours…et il m’en reste encore quelques tentacules ! Mais comme à présent j’en reconnais l’énergie, je l’accueille, ce qui me permet et libérer mon enfant intérieur. Il y a quelques semaines encore, cela m’aurait été impossible.

Au départ, quand j’ai ressenti cette forte jalousie, je ne voulais pas l’accepter. Comment, moi, une être “éveillé” pouvait ressentir une telle énergie de bas étage ?! ….Je n’arrivais pas à être clairvoyante. Et plus je refusais de regarder mon tumulte, plus les situations devant moi s’accentuaient. J’étais fatiguée et à l’intérieur tout bouillonnait….Mais je me suis tue et me suis cachée car ma fierté m’empêchait d’accepter !

Pink carnival mask with glittering backgroundJusqu’au soir où je me suis dit : « bien, cela devient invivable et je ne suis pas bien ». Je me rendais compte que je parlais à ma personnalité. Alors j’ai dit STOP et je me suis mise à jouer la scène pour que tout sorte. Me voilà alors en train de dire à haute voix, en m’adressant à un proche, tout ce que j’avais sur l’estomac concernant cette situation. Plus je parlais, plus je me rendais compte de la jalousie qui émanait de mes propos. A tel point que mon interlocuteur m’a dit : ” mais tu es jalouse ! “. Et là, enfin, j’ai pu dire « oui, c’est vrai ! ». C’est à ce moment précis qu’un travail libérateur a démarré, travail accompagné du pardon.

Exprimer pour libérer

Le fait d’avoir pu exprimé ma jalousie m’a permis de l’extérioriser et a permis à mon enfant intérieur de se libérer. J’ai pu expliquer à mon enfant intérieur que jamais il n’avait été abandonné ni rejeté par la Source et qu’il a autant d’Amour qu’il le désire. Quel soulagement !

J’ai repris les rênes de mon Moi Lumineux, j’ai pardonné à l’autre et je me suis pardonnée. J’ai pardonné la souffrance que j’avais occasionnée et je me suis pardonnée de la souffrance que je me suis infligée.

Le pardon avec le Cœur est libérateur, c’est l’acceptation que tout est juste, et que l’autre est là pour nous permettre de grandir. Mais comment savoir si le pardon est envoyé par le Cœur ? Tout simplement quand la Source, peu de temps après (ah, la synchronicité!) nous remet devant une situation analogue ! Dans ce cas, si tout est en paix, il n’y aura plus de prise de pouvoir, ni de déstabilisation.

L’énergie de jalousie arrive, je la ressens, je la reconnais, je lui parle, je la transmute et je mets de la Lumière. Et je continue mon chemin, dans mon moment présent sans plus de réaction. Il n’y a plus d’accroche, plus de ressentiment ni d’amertume. La personnalité a lâché prise et l’Esprit s’apaise.

shining dove with raysMais attention ! Pour autant, pardonner ne veut pas dire tout accepter de l’autre. Pardonner signifie que je peux dire NON devant une situation et transformer ce tumulte en apaisement. Pardonner c’est aussi pouvoir regarder autour de Soi, sans jugement en acceptant l’autre dans son expérience. Et même si le comportement de l’autre nous surprend ou nous blesse, nous l’acceptons, nous continuons notre éveil avec une confiance et une Foi absolues dans la Source et dans l’Amour qui nous est donné et que nous pouvons offrir. Nous pouvons alors regarder cette situation avec le regard du Cœur, plein de douceur et d’empathie. Et quand ce proche est près de nous physiquement, il n’y a aucun besoin d’installer une action/réaction. La situation se modifie, en accord avec le plan Divin.

6 réflexions sur « L’étape du pardon »

  1. A-Marie

    J’ai encore beaucoup de travail pour me pardonner et pardonner…
    Merci pour votre partage.
    Bonne soirée.
    A-Marie.

    1. Corinne Auteur de l’article

      Bonsoir A-Marie
      L’essentiel est d’en prendre conscience et de démarrer la libération dans le moment présent. Chaque instant en conscience vous rapproche de la sérénité.
      Corinne

  2. Anne-Claire

    Bonjour c’est vrai qu’il est dur de pardonner et j’ai du mal à être franche et de tout debaler à sa mère je croyais y être parvenue mais non pourtant j’ai fais le 1er pas mais malgré tout ça reste bloqué dans la gorge…

    1. Corinne Auteur de l’article

      Bonjour Anne Claire
      Le pardon est la suite d’un travail avec Soi. Ce qui est coincée dans la gorge est le non-dit, la non transparence avec Soi. Dire à l’autre, c’est pas mal mais avant de dire à l’autre, il est intéressant de regarder et ressentir tout ce qui bouillonne en Soi, de transmuter et de laisser le temps à nos cellules de se modifier. Une fois que nous sommes plus apaisés en nous alors nous pouvons ressentir autrement et avancer en douceur.
      Belle journée
      Corinne

Les commentaires sont fermés.