Sortons du statut de victime !

Et oui, je continue mon expérience de couple ; couple divin ; couple humain ; âme sœur ; flamme jumelle … peu importe le nom ! Mais je m’aperçois que le rapport du couple homme / femme est encore bien ancré dans le rapport dominé / dominant . Le statut de victime est présent, sournois, sous-jacent….. Sortons du statut de victime ! et osons être responsable et créateur de notre Vie !

Avez vous constaté avec quelle rapidité , l’autre peut nous déstabiliser à partir du moment où nous voulons nous exprimer ?. Et brandir comme un étendard le statut de victime. Nous arrivons avec notre élan spontané, notre candeur , notre joie et en peu de temps, c’est comme un soufflet , tout retombe et nous atterrissons brutalement.

Nous sommes là, surpris et étonnés de ce changement d’atmosphère aussi inattendu qu’incompréhensif. En expérimentant cela, en essayant en vain d’exprimer ce que je ressens en mon nom propre, et bien la réponse est :  » Ah, je suis ton bouc émissaire aujourd’hui ! ? » . Ou ,:  » bien sûr, c’est ma faute  »  … Vaine tentative pour expliquer que je ne suis pas dans le jugement …. et que j’exprime mon malaise ….

Vous avez dit « bouc émissaire » !

Ah, bouc émissaire , quelle résonance ce terme . Étymologiquement , un bouc émissaire est un individu choisi pour endosser une responsabilité ou une faute pour laquelle il est, totalement ou partiellement, innocent. Donc, en somme, un déversoir de notre humeur ou de notre agacement !. Mais lorsque tout simplement, nous exprimons à notre compagnon (ou compagne ) ce que nous ressentons avec /et dans notre cœur , s’agit-il vraiment d’un bouc émissaire?.

Ne serait ce pas plutôt une authenticité envers soi même pour exprimer une incompréhension ou exprimer un état qui perdure depuis  des jours ; des semaines et qui se transforment pas ou peu ?.

Alors où fini le bouc émissaire ? . Où commence  la victime ?… C’est si facile l’état de victime, si commode de laisser à la charge de l’autre tout son inconfort et de lui renvoyer continuellement que le problème, c’est pas lui voyons . Si facile de laisser l’autre dans un questionnement perpétuel à la recherche d’une issue pour permettre à la fluidité , à une énergie positive et constructive de s’installer.

Derrière la victime existe le bourreau

Mais n’oublions pas , derrière la victime, il y a forcément le bourreau ! . ( loi d’équilibre ! ). Celui qui , par  » orgueil  » tire les ficelles du bien ou du mal être. Celui qui ne veut pas avancer dans son cheminement car ouvrir le cœur en revient à se ressentir. Celui qui résiste au lâcher prise sur des souffrances et douleurs de notre enfant intérieur.

Allez en Soi, à la recherche de Soi et de sa vulnérabilité demande du courage et de l’abnégation. Donc, plus facile de laisser les rênes à la personnalité et de garder sous-jacent la victime.

Sortons de cet état de victime ! Osons, car la victime n’évoluera pas . C’est pas possible puisque milles excuses alimentent la victime :  » Je suis pas bien !  »  ;  » Doucement  » ;  » Comment je peux faire autrement » ;  » geindre » ….

Alors peut être est- il intéressant de croire en sa force intérieure , d’avoir la Foi dans qui NOUS SOMMES et de commencer les libérations !.

Sortons de l’enfermement !

A l’heure d’aujourd’hui, il est accessible pour chacun de nous, de sortir de l’enferment de victime pour aller vers plus de liberté. Il  » suffit  » de le vouloir et de croire en Soi, en la Lumière de qui NOUS SOMMES.

Ne restons pas continuellement dans l’inconfort du bourreau car un moment ou un autre, même si l’amour vibre encore, la lassitude prend le dessus et l’éloignement est inévitable.

Nous ne pouvons pas perpétuellement être pour l’autre une bouffée d’oxygène et ne recevoir en retour que le gaz carbonique .

Alors, Frères et Sœurs de Lumière , brisons les chaines ! Coupons les liens ! Osons quitter ces schémas répétitifs , restrictifs et limitant pour être libre dans une simplicité du moment présent !.  Coupons les liens nous reliant au passé,  au souvenir .

Sortons du statut de victime !

Demandons l’épée de Michaël pour nous aider et avançons avec Foi. Remercions ses situations qui nous permettent d’Être qui NOUS SOMMES aujourd’hui et libérons l’autre et nous de ces chaines . Ainsi chacun peut suivre son chemin …

Quand une porte se ferme, d’autres s’ouvrent, alors confiance . Laissons ce qui ne nourrit pas notre Cœur ; notre Joie.

Nous méritons tous l’Amour.  Nous méritons tous d’accueillir l’énergie positive et ses cadeaux. Nous méritons tous d’accéder à l’abondance originelle qui est la nôtre de tout temps !.

Foi, Confiance, Amour , Respect, Estime de Soi, Joie dans notre Cœur ! Accueillons l’enfant joyeux que NOUS SOMMES de toute éternité et abandonnons Nous dans les bras de nos parents Divins.

Chemin Lumineux à nous tous ….

Corinne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.